La récente crise économique et politique en La Tunisie et La frustration générale des jeunes pour entravant leur entrée sur le marché du travail montrent que l’accès à l’enseignement supérieur n’est pas une condition préalable suffisante pour l’économie / politique.

La stabilité et la création d’emplois, Le décalage entre les régions, les programmes académiques, le travail et le marché de l’emploi a créé, une politique économique nulle où les jeunes, les personnes ayant un haut niveau d’éducation ont difficiles à créer des carrières.

Un nouveau modèle de d’assistance est proposé pour soutenir la PME, améliorer l’employabilité du personnel académique, technique et marginales aux régions défavorisés du nord-ouest de la Tunisie est qui compte un million cinq cent mille habitants (1,5), Le gouvernorat de Jendouba, la capitale de la région nord-ouest est qui compte 430 Mille habitants avec un tôt de chômage de 15,7% et un indice d’attraction de 1,4%.

La capacité d’attirer les hommes d’affaires et l’investissement, est restée inférieur à espérer pour la relance du cycle économique à la région, pour soutenir le développement durable et ’amélioration des conditions de vie et le pouvoir d’achat.